Reportage : une Girl au Salon de l’Auto de Genève

Il n’est pas que les hommes pour aimer les voitures! Et un petit tour au salon de l’auto de Genève peut tourner aisément en virée shooping. C’est que les constructeurs nous font de l’oeil Mesdames! A en voir pour preuve les nombreux petits bolides roses qui s’apprêtent à envahir et parcourir nos routes ces prochaines saisons! Voici donc ma sélection colorée de 4 roues pensées comme des accessoires de mode.

A commencer par cette Camaro Transformers offerte aux aventurières chez Chevrolet : BumbleBee en black & white ça assure plutôt pas mal, on se prendrait presque pour Megan Fox! Un brin enfant terrible… c’est les mecs qui vont être contents!
Sur le stand Infinity, autre ton, autre ambiance, où l’on prend plaisir à admirer les carrosseries de violet vernis pailleté alignées comme les ongles polis de ma main lorsque j’applique mon Chanel Vendetta du même coloris : dîtes vous la faite en Particulière n° 505 la FX 35? Ou en Pantone Honeysuckle? Bon ok c’était juste une question…
Bien sûr chez Porsche, nulle concurrence possible avec – non pas les hôtesses, ceci dit vraiment les plus jolies du salon! – mais cette nouvelle Boxster dorée, juste améliorée de ce qu’il faut ( quoi déjà, au fait?) et aux double coffres agréablement préservés. La teinte, une merveille difficile à retranscrire en photographie, s’harmonisait à la perfection avec mes aiguilles Dior, telle une sorte de Nude raffiné pour une sportive d’une séduction plus… affirmée, et distinguée de toutes ses grandes soeurs en gris pigeon triste sans originalité. C’est certain, ma star du salon, c’est elle! Absolue sans pareil!
Et pourtant des voitures ambrées, il y en avait quelques unes, telles l’Audi A1 tout de même très orange fanta-isé – quand c’est trop c’est trop! Aussi agressif que le Perroquet de Tropico! – et la confortablement astronomique Bentley Continental d’un tangerine pailleté plus doux qu’une danette au caramel de la même tonalité coulant dans le gosier!
Oh oui bien sûr, du coté des préparateurs, du bleu, du rouge, du framboise et des selleries à faire pâlir le département Birkin de chez Hermès! Qu’on nous parle des prix de ces sacs tiens!!! Quand tuning rime avec frime, on fait bien pâle figure nous les filles avec nos besaces surpiquées brandées!
Beaucoup de blanc également dans ce salon, d’un ennui mortel à shooter – couleur d’oeil de poisson mort sans expression, saisi-bouilli sous des spots lumineux plus brûlants que les UV du Sahara au mois d’Août – s’il n’est pas rehaussé de courbes, découpes et leds amusantes: merci Kia, VW et BMW!
Et puis de nouveau, ce azzurie blue absolument partout, d’Aston Martin à Mazda, mais tout de même heureusement un peu dilué pour parer la très-trop craquante petite Fiat 500 ( la même que l’année dernière non?) assortie aux néons techno-artificiels de son voyant voisin Lexus. Une citadine qui peut d’ailleurs se rendre ultra chic chaussée de logos Gucci entrelacés – comme ceux portés par sa maîtresse – et dotée d’une capote souple à bandes caractéristiques, mais d’une sobriété à l’intérieur tellement fade qu’on n’ait pas envie ici de la montrer!
Et puis les majestueux cygnes déployés, comme un poème métallisé devant lequel on se prosterne, en soleil rougeoyant pour Monsieur et violine irisé pour Madame. Là c’est sûr on craque littéralement, entre folie et déraison s’effondrent les bastions! Moment de silence divin suspendu en contemplation: dans l’arrêt sur image, l’ange porte les ailes de la voiture de James, comme je l’appelle dans le privé. On va faire un tour dis, James?
Mais pour se faire plaisir de fantaisie avec des budgets abordables et pas gonflés de testostérone, les françaises, comme à leur habitude, sont classes sans se prendre la tête! Oui oui on parle toujours d’automobiles! Un regard sur la mignonne petite 107, la Mégane coupée acidulée ou la Twingo flashy illustre ce propos mieux qu’un long discours! On y trouve du style pas surfait et assez d’esprit et d’humour pour s’amuser sans s’endetter! CQFD!

Voilà donc ce qu’il faut retenir du salon! ça et le fait de se rappeler pour l’année prochaine de venir en bikini ( une chaleur à risquer de tourner du brushing!) et en ballerines ( la résille en talons de 12 ça vous cuit les jambes mieux que le roti gainé de lanières qui est présentement dans votre four à super-turbo-pyrolyse pour conserver juste ce qu’il faut de saignant).

Dernièrement, quelqu’un me confiait que les voitures, tragiquement, ne font plus rêver… Et bien, je me dis qu’il aurait du suivre mon parcours au salon, où du rêve, si l’on veut bien s’en donner la peine, on peut se distraire à en trouver!

2 réflexions sur “Reportage : une Girl au Salon de l’Auto de Genève

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s