Agenhor ou la merveilleuse histoire de Geppetto

Le rêve est par essence terriblement léger. Sa fantaisie élève et transporte. Les émotions qu’il exalte ne sont, à ressentir, que bouillonné de violons en vocalises et mouvements de ballerines éthérées.
Pourtant le rêve, pour être touchant en Haute Horlogerie, se construit avec du lourd (certaines carrures tonneaux mises à part). Et souvent si le concepteur du rêve n’a rien perdu de la baguette magique qui prolonge les réalisations aériennes de son esprit, c’est avec des moyens techniques conséquents et un  savoir-faire éprouvé qu’il leur donne vie.
Par chance, j’ai rencontré un de ces magiciens des temps contemporains. Un homme qui sait allier connaissance et initiative. Une des 7 merveilles du monde horloger d’aujourd’hui à vrai dire: Jean-Marc Wiederrecht m’a en effet reçu dans ses ateliers de Meyrin où il officie d’excellence, en famille.

On pourrait croire qu’une fashionista blogeuse se moque bien de savoir comment sont créées – à partir de rien d’autre qu’un souffle de magie n’est-ce pas? – les pièces pour lesquelles elle vibre d’émoi, et se demander que fait-elle donc ici dans un laboratoire de montres? Après tout, ce ne sont que quelques machines incompréhensibles et des établis sans réelle utilité esthétique! Mais il y a en fait ici, dans cette usine à rêves sans chrome ni dorures, un état de grâce permanent. Rien que ça! D’ailleurs les pas des employés ne sont-ils pas poudrés de paillettes d’enchantement? On se baisserait presque pour les ramasser sur leurs passages.

Le conte de fée tient en effet ici à La merveilleuse histoire de Pinocchio. Où Monsieur Wiederrecht tiendrait lui-même le rôle d’un Geppetto horloger, éveilleur de marionnettes mécaniques modélisées pour de grands noms. Il me semble en effet que les objets prennent littéralement vie ici et les fées – telle la fée bleue de l’histoire initiale éveillant la marionnette – sont présentes dans chaque pièce de cette petite manufacture de bonheur qui présente les traits d’une jolie maison moderne. Décorées sur les pièces des montres, aux frontons des cadrans, primées sur des affiches lustrées, ces fées surveillent toute la production enchantée avec bienveillance ainsi que certaines aiguilles qui ont, dit-on, le pouvoir rare de suspendre le temps. Même Cléo le poisson rouge est là, tellement bien dans son bocal devenu étang que d’autres l’y ont rejoint. Tout un environnement ainsi propice aux plus grandes créations horlogères.

Un tout qui ne serait pourtant rien sans ce grand Monsieur aux trésors plus grands encore dans le cœur que dans le coffre-fort, et pourtant admirez quels sont les bijoux rares que celui-ci renferme! Devant tant de splendeurs – générosité passionnée de création et talents précieux matérialisés de mouvements uniques et de matériaux nobles – quelle fashionista vraiment ne serait pas émue?

D’autant plus que, et j’en suis certaine, lorsque la porte se referme le soir venu et que la dernière raie de lumière filtre à travers l’ entrebâillement pour s’évanouir dans la nuit, les fées se décrochent, sautent des cadrans et des mouvements, pour voleter et courir à pas feutrés dans les couloirs comme des enfants dans un dortoir après le couvre-feu! Depuis la terrasse, elles passent la nuit à mirer leurs reflets à celui de la lune sur le point d’eau, et ramènent au matin dans les mains de Geppetto toute la magie dont il aura à couvrir ses ponts et amoureux, vœux poétiques et autres beautés cachées qu’on ne saurait encore ici dévoiler. Quand la fiction rejoint la réalité.










11 réflexions sur “Agenhor ou la merveilleuse histoire de Geppetto

  1. Magnifique reportage !! Tu nous mènes dans un monde magnifique ou nous oublions nos soucis … Suspendre le temps , pendant quelques instants ! Merci à Jean-Marc et a son équipe pour leur savoir faire. Faites nous rêver encore et encore et toi aussi Flo. Merci pour cette jolie histoire et un petit clin d’oeil pour celle qui a fait vivre également ces cadrans et qui nous regarde depuis les étoiles .

  2. Jean-Marc nous fait vraiment rêver et le plaisir de visiter Agenhor est un privilège appréciable.Tout est doux et feutré dans son univers familial.Quel bonheur.Merci pour le reportage!

  3. Merci Florence pour ce très beau reportage. Je suis très heureux et très fier des mots plein de sensibilité que tu as utilisés pour décrire nos activités et notre petit paradis.

Qu'en pensez-vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s