Chopard goes clubbing with Craig David

chopard-java-geneva

Vous savez les filles maintenant mon attachement à Chopard. Aussi quand Happy Sport fête ses 20 ans, je saute dans des stilettos, je me coule dans une robe bandage, j’enfile une veste et je cours rejoindre les invités de la marque venus la célébrer.
Oui parce que si Chopard eut été personnifiée, c’eut été une fée c’est certain! Tant la magie qui l’entoure est toujours au rendez-vous. Une fée à l’image de Caroline Scheufele, souriante et avenenante, vous embrassant et vous caressant spontanément la joue, douce et naturelle, et toujours vous recevant comme chez elle. Distinguée sans être snob, la véritable élégance. Et le « chez elle » ce soir là, c’était le Java, à l’accueil toujours plus parfait de l’ambassadrice des lieux, Janine, et de son équipe impeccablement classe et souriante.
Et pour régaler les regards des conviés, Caroline avait prévu un défilé de ses bijoux préférés, dansant sur les corps de liane de filles sublimes. Toutes tellement belles, qu’il me semble que j’ai bu, pour oublier leur plastique irréprochable, 4 cocktails! Non je plaisante et me cherche des excuses, mais le mélange liqueur d’amande et de mûre restera dans ma mémoire assez longtemps pour en reconduire la recette! Une douceur pour les papilles, sans égale bien entendu avec la voix vibrante, le charme sexy, le regard de velours et le bras musclé qui me tient sur la photo de, mesdames roulement de tambours : Craig David!
Là c’est sûr j’étais plus liquéfiée encore que les cocktails, cherchant dans mes vêtements très cintrés un peu de contenance. Des coeurs à la place des pupilles, les jambes en coton et François de me dire : la photo c’est maintenant! Faut pas me le dire deux fois! A me présenter à lui, on aurait cru que j’avais fait ça toute ma vie! Comme si j’avais répété le scénario dans ma tête, tous les soirs en m’endormant. Bref vous l’aurez compris, comme la plupart des filles de l’assistance, au moment où il est entré, j’étais pas loin moi d’être redevenue une vraie gamine. Et quand il m’a complimenté sur ma robe, mes neurones étaient en plein fly et mes escarpins dansaient la samba.
François donc, ç’est ma perle de photographe qui a su immortaliser cet instant plus précieux qu’un diamant. Comme quoi chez Chopard, même en soirée où l’on fait la fête sans pouvoir entreprendre la moindre action shopping, on revient chez soi terriblement gâtée. Et longtemps dans les yeux, croyez-moi les girls, ça continue de briller.

www.chopard.com

chopard-java-geneva-0 chopard-java-geneva-1 chopard-java-geneva-2 chopard-java-geneva-3 chopard-java-geneva-4 chopard-java-geneva-5 chopard-java-geneva-6 chopard-java-geneva-7 chopard-java-geneva-8 chopard-java-geneva-9 chopard-java-geneva-10 chopard-java-geneva-10a chopard-java-geneva-11 chopard-java-geneva-12 chopard-java-geneva-13 chopard-java-geneva-13a chopard-java-geneva-14 chopard-java-geneva-15 chopard-java-geneva-16 chopard-java-geneva-17 chopard-java-geneva-18 chopard-java-geneva-19 chopard-java-geneva-20 chopard-java-geneva-21 chopard-java-geneva-22 chopard-java-geneva-23 chopard-java-geneva-24 chopard-java-geneva-25 chopard-java-geneva-26 chopard-java-geneva-27 chopard-java-geneva-28 chopard-java-geneva-29 chopard-java-geneva-30 chopard-java-geneva-31

Une réflexion sur “Chopard goes clubbing with Craig David

  1. Pingback: The Aysha bandage leather dress | Secrets Of Style

Les commentaires sont fermés.