Beauty test | Fantasy extreme hair color choice

fantasy-extreme-hair-color

Récemment un sondage du magazine InStyle montrait que lorsqu’il s’agit de nous affranchir de notre couleur naturelle pour un choix de coloration extrême les filles, nous sommes :

  • 46% ( près de la moitié tout de même!) à choisir un roux flamboyant à la Jessica Chastain,
  • 30% ( encore un bon tiers) à jouer les platines Marylin telle Gwen Stefani,
  • 15% à préférer un noir de jais ( le jais étant un charbon d’une grande dureté) souvent brillant aux reflets métalliques comme Katy Perry,
  • et enfin 9% de téméraires à tenter l’expérience d’une couleur arc-en-ciel, du rose souvent, du bleu ou du violet emprunté à Kelly Osbourne parfois.

Comme vous pouvez le voir, au fur et à mesure de ces dernières années, j’ai tout tenté. Car la chevelure est le premier des accessoires de mode. Essayez d’être belle en étant mal peignée: c’est perdu d’avance! Et ce que j’ai retenu de mes tentatives de caméléon, c’est que certaines couleurs vous facilitent la vie et certaines autres vous la compliquent franchement!
Aussi avant de vous lancer dans un tel choix, vous devez considérer plusieurs paramètres :

  1. la carnation de votre peau d’abord : car autant j’adorais le noir qui faisait ressortir la clarté de mon regard, autant pas maquillée, être brune me donnait un air sévère et triste, me vieillissant plus que nécessaire. Le roux également me flattait en été, quand mes tâches de rousseurs fleurissaient sur mes joues aux rayons du soleil, mais que de difficultés pour m’habiller, moi qui suis peu fan des couleurs automnales et associées!
  2. l’entretien que vous pouvez y consacrer ensuite : quand on est blonde ( je suis un 6 chez ma coiffeuse : blond cendré) curieusement, devenir brune est un cauchemar! La repousse claire au bout de 10 jours vous donne l’impression d’avoir développé un cancer du cuir chevelu comme si vos cheveux ne tenaient plus sur votre tête. A l’inverse, on tolère beaucoup mieux dans notre société qu’une blonde platine ait une racine : oui parce que franchement, qui est véritablement platine hein? Là où ça se complique encore c’est quand vous avez choisit un bicolore rosé, parce que deux couleurs ça passe, mais trois sûrement pas! Donc votre budget à allouer peut déterminer le choix de votre couleur.
  3.  votre garde-robe enfin : si vous n’avez que du noir dans vos placards, le porter encore sur vos cheveux vous donnera résolument un look gothique, quand le roux illuminera votre allure à la Rykiel. Alors que si vous êtes plutôt pastels, peu de chances que le roux flatte toutes vos tenues, quand le platine sera lui un vrai révélateur. Quant aux cheveux arc-en-ciel, ils sont difficiles à assortir et perdent rapidement toute élégance, il faut donc le plus souvent les considérer comme un trip qu’on s’offre, comme moi pour mes vacances de ski cette année, et s’en débarrasser rapidement sauf s’il convient à votre activité pro et devient un prolongement de votre personnalité. Fonction qu’en fait toutes ces couleurs peuvent jouer!

Aussi en considérant le tout, vous pouvez parfaitement assumer d’avoir une couleur de cheveux hors du commun, très affirmée. Parfois j’ai d’ailleurs de nouveau envie de changer, mais je le sais, le platine perlé fait désormais d’avantage parti de mon image que toutes les montres ou les vêtements que je peux porter! C’est mon Secret de Style.
Alors les filles, quel est-il, votre extrême fantasme pour votre couleur de cheveux?

fantasy-hair-color